Les EAU organisent un dialogue interreligieux sur le renforcement des liens avec la communauté musulmane


NEW YORK, 4 mai 2019 (WAM) - Les Emirats arabes unis, en sa qualité de président du groupe des Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), ont organisé un dialogue avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, sur le renforcement des liens avec la communauté musulmane.

La session de dialogue, qui s'est déroulée jeudi au siège de l'ONU, était intitulée "Renforcer les liens avec la communauté musulmane: promouvoir le dialogue, la compréhension, la tolérance et l'acceptation".

La discussion a porté sur l’importance du dialogue interreligieux en tant que valeur fondamentale de l’islam, et des discours liminaires de Mgr Bernadito Auza, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’Organisation des Nations Unies, du Rabbin Yehuda Sarna, aumônier de l’université et directeur exécutif du Bronfman Center de la New York University Student Life et Agshin Mehdiyev, observateur permanent de l'OCI aux Nations Unies.

L’Ambassadrice Lana Zaki Nusseibeh, Représentante permanente des Emirats arabes unis auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York, a ouvert le débat en soulignant la nécessité cruciale de promouvoir la compréhension, la tolérance et l’acceptation au sein de la communauté musulmane et entre l’islam et les autres religions, notamment à la lumière des événements récents qui ont démontré l'impact de l'intolérance et de la polarisation.

Elle a déclaré: "Il est abominable que des personnes soient ciblées sur leurs lieux de culte et le fait que des sanctuaires sacrés exigent de plus en plus d'une sécurité armée pour assurer la sécurité de fidèles innocents est une tragédie de notre monde moderne". Une minute de silence a été observée lors de la réunion sur les victimes des récents attentats terroristes - où des centres religieux ont été pris pour cibles.

Nusseibeh a souligné le rôle clé de la communauté musulmane dans la conduite du dialogue interreligieux. "En tant que musulmans, nous avons cette responsabilité non seulement parce que nous représentons un quart de la population mondiale, mais aussi parce qu'embrasser et accueillir des personnes de toutes les confessions est un principe fondamental de l'Islam", a-t-elle déclaré.

Au cours du dialogue, les conférenciers invités et les Etats membres ont mis l'accent sur la responsabilité essentielle des gouvernements de promouvoir l'inclusion et la coexistence pacifique. Ils ont également souligné l'importance de donner la priorité à la prévention, notamment en s'attaquant aux causes profondes de l'extrémisme et de l'intolérance. Les participants ont déclaré que les minorités religieuses doivent être protégées et pleinement intégrées dans leurs communautés. De nombreux participants ont également lancé des appels pour continuer à promouvoir des contre-discours qui promeuvent les valeurs de paix et de tolérance, en plus de responsabiliser les chefs religieux, les femmes et les jeunes dans leurs efforts pour favoriser des sociétés pacifiques et inclusives.

Le Secrétaire général Guterres a souligné deux initiatives qu'il a lancées pour lutter contre l'intolérance et la violence fondée sur la haine. Le premier, qui consistait à élaborer un plan d'action dirigé par Miguel Moratinos, le haut représentant de l'Alliance des civilisations des Nations Unies, pour la sauvegarde des sites religieux. Deuxièmement, élaborer un plan d’action visant à intensifier la réaction du système des Nations Unies pour lutter contre le discours de haine, dirigé par le Conseiller spécial du Secrétaire général pour la prévention du génocide.

"Ces mesures ne suffisent pas ; nous devons également nous attaquer aux causes profondes, notamment la pauvreté et les inégalités, en rendant les gens vulnérables aux discours extrémistes. Je me félicite de l'accent mis par l'OCI dans la Déclaration d'Abou Dhabi adoptée cette année sur la lutte contre les inégalités, l'autonomisation des jeunes personnes et promouvoir l’égalité des sexes", a-t-il ajouté.

Dans ses remarques, le Mgr. Auza a souligné plusieurs aspects critiques de la promotion du dialogue interreligieux, en particulier entre chrétiens et musulmans. Il a ajouté: "Dans la déclaration commune" Fraternité humaine pour la paix dans le monde et vivre ensemble ", signée à Abou Dhabi en février 2019, par Sa Sainteté le pape François et le Grand Imam d'Al-Azhar ont fermement affirmé que le nom de Dieu ne devait jamais être invoqué. pour justifier des actes de meurtre, d'exil, de terrorisme ou d'oppression. Tous deux ont souligné que tous les chefs religieux devaient condamner tous les actes de terrorisme".

Le rabbin Sarna s’est inspiré de son expérience de chef religieux pour éduquer les jeunes à la discussion de nouveaux défis interreligieux. "Nos étudiants arrivent à maturité dans un monde de plus en plus restreint où ils sont exposés à de plus en plus de cultures, de plus en plus fréquentes et d'enjeux de plus en plus importants", a-t-il déclaré. Par conséquent, lors de la formation de leaders religieux émergents, il espère que la modélisation de la tolérance deviendra un élément essentiel de leur vocation. Le rabbin Sarna a déclaré qu'il s'était porté volontaire pour servir de rabbin pour la communauté juive de NYU Abou Dhabi, ajoutant: "Je vais à NYUAD depuis 2010, mais j'ai observé qu'au cours des dernières années, une communauté juive a commencé à se former. La première communauté juive à s'établir dans le monde arabe depuis des siècles".

Mehdiyev a souligné le rôle de l'OCI dans la promotion de la tolérance et de la compréhension dans nos communautés. "Il existe un appel pour une coopération plus étroite entre l'OCI et l'ONU en tant que deux organisations intergouvernementales les plus importantes. Il est essentiel d'utiliser les ressources des deux organisations tout en travaillant main dans la main sur de nombreux défis communs, en particulier sur les conflits au Moyen-Orient".

Les Emirats arabes unis ont assumé la présidence du groupe des Etats membres de l'OCI à New York, parallèlement à la présidence des Emirats arabes unis qui a présidé la 46ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'OCI en mars 2019.

Traduit par: Mervat Mohamed.

http://wam.ae/en/details/1395302760374

WAM/French