mercredi 06 juillet 2022 - 5:34:13 M

Les EAU développent une technologie rapide de test au laser de coronavirus

  • ap8v0118 (medium)
  • عاجل / الإمارات تطور تقنية سريعة لاكتشاف فيروس كورونا باستخدام أشعة الليزر
  • عاجل / الإمارات تطور تقنية سريعة لاكتشاف فيروس كورونا باستخدام أشعة الليزر

ABOU DHABI, 19 mai 2020 (WAM) - QuantLase Imaging Lab, la branche de recherche médicale de la société de portefeuille internationale (IHC) cotée à la bourse d'Abou Dhabi, a annoncé qu'elle a développé un nouvel équipement qui permet des criblages de masse beaucoup plus rapides, avec des résultats de test disponibles en quelques secondes et permettant des tests à plus grande échelle.

La technologie renforcera la position des Émirats arabes unis (EAU) en tant que plaque tournante de la recherche et de l'innovation, alors que les scientifiques du monde entier s'efforcent de concevoir une méthode de test plus rapide pour les patients soupçonnés d'avoir été infectés par le coronavirus et potentiellement d'identifier les porteurs avant qu'ils ne deviennent infectieux. Cette percée permettra un «dépistage à grande échelle», modifiant toute la dimension du traçage et la vitesse à laquelle les effectifs peuvent être approchés.

Le ministre de la Santé et de la Prévention, Abdel Rahmane ben Mohamed ben Nasser Al-Owais, a exprimé son espoir au sujet de la découverte en disant: "Nous suivons toujours les innovations liées à la détection précoce et rapide du COVID-19.

Le gouvernement tient à soutenir les initiatives qui aident le système de santé aux EAU. Les responsables de la santé ont suivi de près l'avancement des essais avec QuantLase afin de tester cet équipement. Nous sommes fiers de voir une technologie qui fonctionne et qui contribuera à mieux protéger notre population".

"L'équipement, qui utilise un détecteur CMOS, permettra un dépistage à grande échelle avec des résultats rendus disponibles en quelques secondes", a déclaré le Dr. Pramod Kumar, qui dirige l'équipe de chercheurs du laboratoire qui a étudié le changement de la structure cellulaire du sang infecté par le virus.

"En fait, notre technique DPI (Diffractive Phase Interferometry) basée sur laser, basée sur la modulation de phase optique, est capable de donner une signature d'infection en quelques secondes. De plus, elle est conviviale, non invasive et à faible coût. L'appareil est adapté à une utilisation non seulement dans les hôpitaux et les lieux publics comme les cinémas et les centres commerciaux, mais avec une «petite formation pratique», il peut être utilisé pour les tests et la surveillance en interne. Nous pensons que ce sera un changeur de jeu dans la lutte contre la propagation du coronavirus".

Expliquant le rôle critique de l'intelligence artificielle (IA), dans le système de diagnostic, le Dr. Kumar a déclaré qu'un modèle avancé d'analyse d'images d'IA prédit le résultat de chaque image avec précision, vitesse et échelle. Ceci est particulièrement critique dans les programmes de test à grande échelle, où un grand nombre d'images doivent être analysées avec précision et efficacité. Le laboratoire utilise G42, une société leader de l'IA et du Cloud Computing, pour améliorer encore le programme laser.

Commentant l'invention, le membre du conseil d'administration d'IHC, Nader Ahmed Al Hammadi : "L'IHC est fier de jouer un rôle en contribuant aux efforts vigoureux déployés par la direction des Émirats arabes unis pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, en particulier en ce qui concerne tester et sensibiliser".

"Avec les 1 000 premiers tests, nous avons affiné notre expérience, puis l'avons appliquée au reste des essais", a déclaré le Dr. Kumar. "Le processus a traversé plusieurs étapes, et plus récemment, il a été testé à grande échelle, conformément aux procédures de test actuelles".

Depuis la déclaration de l'Organisation mondiale de la santé concernant COVID-19 en tant que pandémie mondiale en mars, les scientifiques ont essayé de développer une technologie qui permettrait non seulement de réduire le temps de diagnostic, mais qui permettrait aux médecins de se concentrer sur les patients en fonction des besoins. Il faut actuellement plusieurs heures pour diagnostiquer un cas de COVID-19.

Le laboratoire espère pouvoir lancer le produit sur le marché dans quelques mois, a ajouté le Dr. Kumar. Jusqu'à présent, selon le Dr. Kumar, la machine a produit des résultats avec une grande précision dans une configuration de contrôle optimale. "En ce qui concerne la détection à un stade précoce, notre technique DPI est capable de détecter dès que les cellules sanguines sont infectées. Notre objectif est d'atteindre à terme le niveau maximum de précision".

Réaliser des percées scientifiques axées sur le bien-être des personnes est l'un des piliers de la stratégie nationale pour l'innovation avancée annoncée par le gouvernement des EAU en février 2018. La nouvelle stratégie appelle également à une collaboration avec les principales institutions internationales et les entreprises spécialisées dans le domaine de l'innovation.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302843654

WAM/French