dimanche 28 février 2021 - 5:35:57 P.

La Journée mondiale de la transition énergétique de l'IRENA va donner le coup d'envoi d'une réunion cruciale de l'assemblée


ABOU DHABI, 17 janvier 2021 (WAM) – La onzième assemblée de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) débutera pratiquement dès demain, ouvrant la voie à une année critique d'engagements mondiaux en faveur d'un développement à faible intensité de carbone.

Avec le report de la COP26 qui devait avoir lieu dans le courant de l'année, 2021 est considérée comme un moment important pour les pays qui doivent relever leurs ambitions en matière d'atténuation du climat, y compris le déploiement des énergies renouvelables, afin d'aligner les efforts de relance économique sur les objectifs de l'accord de Paris.

"La pandémie COVID-19 a défini l'année 2020", a déclaré Francesco La Camera, directeur général de l'IRENA. "Toutefois, alors que les pays cherchent à se remettre des effets dévastateurs de la pandémie et à reconstruire d'une manière plus résiliente, plus juste et plus durable, nous pouvons définir cette année comme le moment où nous avons placé la transition énergétique au cœur de la politique mondiale et de la prise de décision en matière d'investissement".

La journée d'ouverture de l'Assemblée sera marquée par la Journée mondiale de la transition énergétique, qui fixera les orientations des quatre jours de discussions de haut niveau sur les politiques de "net-zero", la planification énergétique nationale, les investissements dans les énergies renouvelables et le lien entre l'énergie et les soins de santé, du 18 au 21 janvier.

Près de 2000 participants de haut niveau, dont des chefs d'État, des ministres, des décideurs dans le domaine de l'énergie, des organisations multilatérales, des acteurs internationaux et du secteur privé, participeront aux réunions de l'Assemblée sous le thème général "COVID19 - Transition énergétique".

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a déclaré : "Les billions de dollars nécessaires à la reprise après la pandémie doivent être utilisés simultanément pour faire évoluer nos économies vers des émissions nettes zéro. Nous devons mettre en place une coalition mondiale pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Les technologies renouvelables sont le premier choix pour les stratégies de dé-carbonisation".

La vice-premier ministre du gouvernement espagnol et ministre de la transition écologique et du défi démographique, Teresa Ribera, sera la présidente de l'Assemblée.

"Nous sommes tous bien conscients du besoin urgent de passer à la vitesse supérieure pour un avenir énergétique durable : avec plus de 70 % des émissions de GES provenant de ce secteur, la transition énergétique joue un rôle clé dans la gestion de l'urgence climatique mondiale", a déclaré Teresa Ribera. "Les pays en développement, les économies en transition et les pays hautement industrialisés ont tous d'énormes possibilités de dé-carbonisation de leurs voies de développement : accès à l'énergie et sécurité énergétique, croissance économique saine, modernisation de l'industrie, création d'emplois.

"Pour nous tous, l'IRENA est devenue un phare dans la révolution énergétique dont nous avons besoin", a-t-elle ajouté. "Promouvoir l'innovation et l'adoption généralisée des technologies liées aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique et encourager les gouvernements à accélérer la transition. L'Espagne est fière de s'aligner sur les efforts de l'IRENA et je serai honorée de prendre la tête de sa 11ème assemblée en 2021".

Les sessions de l'Assemblée des 18, 19 et 20 comprendront un panel de haut niveau sur la transformation énergétique pour une reprise durable post-COVID, suivi de quatre discussions ministérielles couvrant les sujets de la planification et de la mise en œuvre de l'énergie nationale, de l'augmentation du financement des énergies renouvelables, de la voie vers la neutralité carbone et du rôle de la transition énergétique dans la dynamisation des soins de santé.

En outre, les conclusions des réunions préliminaires des parties prenantes qui ont eu lieu les 13 et 14 janvier, y compris le Forum des législateurs de l'IRENA, le dialogue public-privé et le Forum des jeunes de l'IRENA, seront rapportées à l'Assemblée. L'Assemblée, qui se tiendra au début de la semaine de la durabilité d'Abou Dhabi, sera retransmise en direct sur le site web de l'IRENA.

"Le mandat mondial de l'IRENA nous offre une occasion unique de réunir les leaders mondiaux, de promouvoir le partage des connaissances et de créer les partenariats nécessaires pour faire progresser le développement à faible émission de carbone et réaliser les bénéfices immédiats et à long terme de la transition", a poursuivi La Camera. "L'Assemblée est au cœur de ces efforts".

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://www.wam.ae/en/details/1395302902029

WAM/French