dimanche 28 février 2021 - 5:35:22 P.

La TBHF répond à des défis humanitaires sans précédent en 2020 avec 39 projets dans 15 pays


CHARJAH, 18 janvier 2021 (WAM) - Dans une année tumultueuse marquée par des bouleversements économiques et sociaux dans le monde entier alors que les nations luttaient contre la pandémie sans précédent de COVID-19, et aggravée par des catastrophes tragiques telles que l'explosion du port de Beyrouth et plusieurs calamités naturelles, y compris des inondations dévastatrices au Soudan, la Fondation Big Heart (TBHF), une organisation humanitaire mondiale basée à Charjah, est devenue le fer de lance d'une réponse philanthropique internationale en finançant 39 projets dans des secteurs vitaux clés, pour un total de 38 979 601 d'AED (10 598 043 de dollars).

Signalant une augmentation de 23 projets par rapport à l'année précédente, le rapport annuel 2020 de la TBHF indique que ces partenariats de collaboration ont également touché 803.175 bénéficiaires dans 15 pays - soit une augmentation de 656.404 bénéficiaires dans 11 pays en 2019. Au milieu d'une pandémie croissante, de nombreux projets humanitaires de la TBHF en 2020 se sont concentrés sur le renforcement des capacités de soins de santé et des installations sanitaires sur les sites pour les réfugiés et les personnes déplacées à travers le monde, tout en donnant la priorité à l'éducation, aux infrastructures, aux conditions de vie et à la garantie des nécessités, ainsi qu'à la fourniture d'une aide d'urgence et d'opérations de secours.

Selon le rapport annuel 2020, la TBHF a financé 12 projets de santé d'une valeur de 19 486 327 d'AED qui ont bénéficié à 714 258 personnes et 8 projets dans le secteur de l'éducation qui ont touché 66 657 bénéficiaires pour un coût de 4 727 341 d'AED. Il a lancé quatre projets d'infrastructure d'une valeur de 7 442 013 d'AED ciblant 3 340 personnes ; 8 projets visant à améliorer les conditions de vie de 5 710 personnes pour un coût de 3 908 886 d'AED et 3 projets dans le secteur de la protection d'une valeur de 1 470 968 d'AED au profit de 912 enfants, réfugiés et personnes déplacées.

En outre, la fondation basée à Charjah a fourni des secours d'urgence à 10 798 bénéficiaires dans le cadre de trois projets d'une valeur de 1 643 658 d'AED et a lancé un projet de 300 408 d'AED pour répondre aux besoins de base de 1 500 personnes.

Dans un communiqué, la Directrice de TBHF, Mariam Al Hammadi, a déclaré que les événements extraordinaires de 2020 sont un rappel pour les organisations humanitaires d'adopter une approche de préparation aux interventions d'urgence pour fournir une assistance critique rapidement et efficacement en coopération et en coordination avec les entités compétentes œuvrant à la réalisation des mêmes objectifs.

Elle a souligné que sous les directives de SA Cheikha Jawaher bent Mohamed Al Qassimi, épouse de SA Dr. Cheikh Sultane ben Mohamed Al Qassimi, membre du Conseil suprême et gouverneur de Charjah, Présidente de la TBHF, et Eminente avocate du HCR pour les enfants réfugiés, la Fondation continue de renforcer sa volonté de s'acquitter de ses tâches pour surmonter les défis humanitaires rencontrés dans le monde et de concentrer son attention sur des projets durables conçus pour bénéficier aux populations les plus vulnérables, notamment les enfants, les réfugiés et les personnes déplacées, qui ont été touchés de manière disproportionnée par les événements de 2020.

En août 2020, Cheikha Jawaher a lancé une campagne internationale d'aide d'urgence intitulée «Salam Beirut» pour soutenir les victimes des explosions dévastatrices qui ont frappé Port Beyrouth. Mobilisée en coopération avec des partenaires locaux sur le terrain, l'initiative humanitaire s'est concentrée sur la fourniture d'une aide médicale, de vivres et d'eau ainsi que d'un abri aux victimes, en plus des services vitaux tels que les soins de santé et l'assainissement.

Depuis son lancement l'année dernière, la campagne a reçu un montant de 33 millions d'AED en dons. Sur cette base, une somme de 13,7 millions d'AED a été utilisée pour les travaux de secours effectués en 2020, y compris la restauration de 485 maisons ; la reconstruction de l'unité d'urgence et de traumatologie (ERT) du centre médical universitaire de l'hôpital Saint George ; la réhabilitation des travailleurs migrants qui ont perdu leur maison et leurs sources de revenus, et la fourniture d'un soutien et de soins psychologiques à 630 garçons et filles et de les réunir avec leurs familles. Les 19,3 millions d'AED restants seront utilisés pour la deuxième phase des projets à mettre en œuvre au Liban en 2021.

Tout au long de 2020, la TBHF a financé des interventions humanitaires au Liban dans plusieurs secteurs vitaux d'une valeur de 16,5 millions d'AED, dont 2,8 millions d'AED pour divers projets qui ont été financés avant les explosions de Port Beyrouth.

«Support Knows No Safe Distance» Cheikha Jawaher a lancé une campagne de financement intitulée «Support Knows No Safe Distance» en avril dernier pour renforcer les capacités de santé dans les sites accueillant des réfugiés et des personnes déplacées en Jordanie, en Palestine, au Liban, au Bangladesh et au Kenya. Avec le soutien coordonné de ses principaux partenaires dans ces pays, la TBHF a mobilisé des ressources et priorisé des activités pour soutenir les programmes de santé, de sensibilisation à l'éducation et d'eau, d'assainissement et d'hygiène (WASH). Chaque organisation a reçu une somme de 100 000 dollars pour répondre aux besoins les plus urgents en matière de protection, de sauvetage et d'intégration des réfugiés et des populations déplacées dans ces cinq pays.

Dans le cadre de la campagne, la TBHF a également fourni des vivres aux familles et aux personnes des EAU qui ont été touchées directement ou indirectement par la propagation du COVID-19. Jusqu'à ce jour, la TBHF a fourni des vivres à 660 familles et 1 400 personnes aux EAU.

La construction d'une PICU au Caire, Egypte Parmi les 12 projets de santé dévoilés par la TBHF l'année dernière, il y en avait un en Égypte où l'entité a soutenu l'avancement des services de santé spécifiquement pour les enfants, en allouant 14,6 millions d'AED pour construire et équiper entièrement une unité de soins intensifs pédiatriques (PICU) au prochain Magdi Yacoub Global Heart Center au Caire. Le financement permettra également à l’hôpital pour enfants d’acquérir une flotte d’ambulances bien équipées. La PICU sera nommée à la mémoire de feu Cheikh Khaled ben Sultane Al Qassimi, fils du gouverneur de Charjah. Il devrait être achevé en 2023 et accueillera 2 000 enfants par an.

Soutien à l'hôpital Shaukat Khanum Cancer au Pakistan Un autre projet de soins de santé entrepris l'année dernière comprenait un programme de 4,4 millions d'AED pour équiper deux blocs opératoires d'équipements médicaux de pointe afin de faciliter les services d'oncologie chirurgicale au Shaukat Khanum Memorial Cancer Hospital and Research Center à Peshawar, au Pakistan. Le projet profitera à près de 2 500 patients atteints de cancer.

La somme allouée provenait du Fonds Ameera, un fonds mondial géré en collaboration par les Amis des patients cancéreux et la TBHF, basés à Charjah, sous les directives de Son Altesse Cheikha Jawaher.

Village durable au Niger Conformément à sa stratégie visant à créer un impact durable sur les communautés via des projets de développement à long terme, la TBHF a mis en œuvre plusieurs projets de moyens d'existence en 2020, y compris un projet de partenariat avec Sharjah Charity House pour développer un village durable de 2 007 559 d'AED au Niger en Afrique de l'Ouest.

Nommé d'après le regretté Cheikh Khaled, le village durable - une fois achevé en 2022, comprendra 20 maisons et comportera des activités génératrices de revenus sur les terres agricoles grâce à l'agriculture et à l'élevage. Les fonds appuieront également la construction d'une école et d'une clinique médicale et d'un laboratoire entièrement équipés.

Plusieurs projets lancés par la TBHF en 2020 ont cherché à donner aux jeunes filles réfugiées une éducation de qualité. L’un d’entre eux est le projet de 3 672 960 millions d'AED visant à construire un internat secondaire pour filles dans le village intégré de Kalobeyei, en République du Kenya. L'internat entièrement équipé, qui devrait être prêt à temps pour l'année scolaire 2021, bénéficiera à 360 étudiants, y compris des réfugiés dans l'installation ainsi que des filles de la communauté d'accueil environnante.

Parmi les plusieurs projets d'aide d'urgence mis en œuvre, la TBHF a alloué 755 149 d'AED au Soudan pour fournir une aide d'urgence essentielle à 8000 personnes dont les maisons ont été détruites lors des inondations dévastatrices de septembre 2020.

La portée de l'édition 2020 du Prix international de Charjah pour le plaidoyer et le soutien aux réfugiés (SIARA 2020) a été élargie pour inclure des entités de tout le continent africain.

Lors d'une cérémonie virtuelle, Tumaini Letu, une organisation à but non lucratif basée dans le camp de réfugiés de Dzaleka au Malawi, en Afrique, et fondée par le poète et artiste réfugié Trésor Nzengu Mpauni a été annoncée comme lauréate du prix 500,000 d'AED pour son programme phare, le festival annuel de Tumaini, un événement artistique et culturel. SIARA 2020 a reçu 242 nominations de 52 pays d'Asie, du Moyen-Orient et d'Afrique.

La TBHF a également financé des projets au Kenya d'une valeur de 5 270 949 d'AED et de 551 700 d'AED en Jordanie. Il a également alloué 8 435 934 d'AED à des projets au Pakistan, notamment la création de laboratoires d’informatique et de langue anglaise pour les écoles élémentaires et secondaires, et les centres de développement communautaire en partenariat avec des entités locales et internationales.

Les projets TBHF dans d'autres pays comprenaient la Palestine (1 301 732 d'AED) ; Nigéria (212 519 d'AED) ; Éthiopie (300 408 d'AED) ; Inde (256 853 d'AED) ; Bangladesh (367 800 d'AED) Iraq (36 449 d'AED) ; et Bosnie (218 973 d'AED). Une somme de 1 599 474 d'AED a été allouée pour soutenir les familles vulnérables aux EAU.

Traduit par Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302902316

WAM/French