dimanche 18 avril 2021 - 9:34:28 M

Les relations économiques de longue date entre le Japon et les EAU restent solides avec un commerce de 22,4 milliards de dollars en 2020: le ministre japonais

  • mr. ejima2
  • 1
  • mr. ejima3.jpg

ABOU DHABI, 23 février 2021 (WAM) - Les Émirats arabes unis (EAU) sont un partenaire de longue date qui soutient l'économie et la société japonaises, et les relations économiques restent solides avec 22,4 milliards de dollars de commerce bilatéral en 2020, a déclaré un haut responsable japonais à l'Agence de presse des Emirats (WAM).

"En tant que l'un des plus importants fournisseurs de pétrole brut du Japon, les EAU sont un partenaire très important qui soutient notre économie et notre société depuis longtemps", a déclaré Ejima Kiyoshi, ministre d'État japonais de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie (METI) dans une interview par e-mail de Tokyo.

Des relations économiques solides Sur les 22,4 milliards de dollars de commerce bilatéral en 2020, les exportations du Japon vers les Émirats arabes unis étaient fixées à 5,7 milliards de dollars et les importations des Émirats vers le Japon valaient 16,7 milliards de dollars, a-t-il révélé.

Le Japon est le plus grand importateur international de produits pétroliers et gaziers de la société nationale pétrolière d’Abou Dhabi (ADNOC), avec environ 25 % de son pétrole brut importé des Émirats arabes unis.

Cependant, Ejima a précisé que la relation entre le Japon et les EAU ne se limite pas au secteur de l'énergie.

"Plus de 340 entreprises japonaises ont leurs plus grandes bases au Moyen-Orient aux EAU et ont promu la coopération économique dans un large éventail de domaines", a-t-il noté.

Des liens bilatéraux étendus "Outre le secteur de l'énergie, les Émirats arabes unis et le Japon ont coopéré dans un large éventail de domaines, notamment les soins médicaux, l'éducation, l'industrie et l'autonomisation des femmes", a déclaré le ministre.

Alors que cette année marque le 50e anniversaire de la fondation des Émirats arabes unis et que l'année prochaine sera le 50e anniversaire des relations diplomatiques entre les Émirats arabes unis et le Japon, «j'espère sincèrement que les relations amicales et de coopération entre les Émirats arabes unis et le Japon se développeront davantage dans divers domaines», a déclaré Ejima.

"Le gouvernement japonais fera également tout son possible pour renforcer les liens économiques entre les deux pays", a-t-il ajouté.

L'impact du COVID-19 Parlant de la pandémie de coronavirus, il a déclaré: "La crise du COVID-19 avec son énorme impact dans le monde entier a radicalement changé nos vies et nous a rappelé que l'énergie est le fondement de toutes les activités économiques, y compris l'utilisation des technologies numériques".

"Dans le même temps, nous devons accélérer nos efforts de décarbonisation car la question du changement climatique est une crise commune à toute l'humanité."

Il a souligné qu'il est important de créer un «cercle vertueux de l'économie et de l'environnement» où des mesures proactives contre le réchauffement climatique entraîneront des changements dans la structure industrielle et économique et conduiront à une croissance économique significative.

«La clé de ce cycle vertueux est l'innovation de rupture», a-t-il affirmé.

La stratégie japonaise de croissance verte À la fin de l'année dernière, le Japon a formulé sa stratégie de croissance verte, qui comprend des mesures de soutien pour promouvoir le déploiement social dans 14 industries prometteuses, notamment l'hydrogène, les automobiles et les batteries de stockage, et le recyclage du carbone.

Désormais, le Japon mobilisera toutes les politiques, y compris un fonds de deux milles milliards de yens, des incitations fiscales et une déréglementation, pour mettre cette stratégie en pratique, a expliqué le ministre.

«À l'avenir, le Japon coopérera activement et contribuera à la communauté internationale en partageant nos connaissances et notre expérience pour aider les pays à réaliser une transition énergétique réaliste», a-t-il déclaré.

Le mémorandum de coopération (MOC) sur le carburant ammoniac et le recyclage du carbone entre le METI japonais et l'ADNOC signé en janvier est la première étape de la nouvelle coopération entre le Japon et les Émirats arabes unis sur la croissance verte, a ajouté Ejima.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302912745

WAM/French