jeudi 02 décembre 2021 - 8:34:16 M

Les envoyés spéciaux des EAU et des États-Unis pour le climat soulignent le lien entre les progrès de l'action climatique et une forte croissance économique

  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
  • shams_3 (large)
  • shams_4 (large)
  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
  • masdar-mbzuai_1 (large)
  • masdar-mbzuai_6 (large)
  • shams_1 (large)
  • shams_2 (large)
  • irena_2 (large)
  • masdar-mbzuai_5 (large)
  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
  • المبعوث الرئاسي الأميركي لشؤون تغيّر المناخ يزور عدداً من المشاريع والمبادرات الاستراتيجية في مجال الطاقة النظيفة في أبوظبي
vidéo photos

ABOU DHABI, 3 avril 2021 (WAM) - L'envoyé présidentiel spécial des États-Unis pour le climat, John Kerry, a visité aujourd'hui un certain nombre de grands projets stratégiques des Émirats arabes unis (EAU) soutenant les efforts du pays dans le domaine de l'énergie propre, limitant les conséquences du changement climatique et la promotion du développement durable aux niveaux local et mondial.

L'envoyé présidentiel spécial des États-Unis pour le climat Kerry a effectué un tour en hélicoptère au-dessus du plus grand projet solaire à site unique au monde, Noor Abu Dhabi, avec Dr. Sultane Ahmed Al Jaber, envoyé spécial des Émirats arabes unis pour le changement climatique et ministre de l'Industrie et des Technologies de pointe.

L'envoyé présidentiel spécial des États-Unis pour le climat Kerry s'est rendu au siège de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) ainsi qu'à MASDAR, un contributeur essentiel à l'expansion de 400% de son portefeuille d'énergies renouvelables par les EAU au cours des dix dernières années. Il a également visité l'Université Mohamed ben Zayed d'intelligence artificielle (MBZUAI), la première université au monde à proposer des programmes d'études consacrés à la conduite de solutions de développement durable grâce à des innovations en intelligence artificielle.

Les activités de la journée comprenaient une visite d'autres installations solaires clés, y compris Shams 1, l'une des plus grandes centrales solaires à concentration au monde, où l'Envoyé spécial des États-Unis pour le climat Kerry a été informé du prochain projet solaire 2 GW Al Dhafra, qui a récemment mis en place un nouveau record pour le tarif solaire le plus bas à 1,35 centimes / kWh.

L’Envoyé spécial des États-Unis pour le climat a conclu la journée par une visite au parc Jubail Mangrove d’Abou Dhabi. Les mangroves, originaires des Émirats arabes unis, ont le triple avantage de prévenir l'érosion côtière, d'encourager la biodiversité et de capturer plus de carbone par hectare que les forêts tropicales.

Avec des millions de mangroves déjà plantées dans ses zones côtières, les EAU se sont engagés, par le biais de leur deuxième contribution déterminée au niveau national, à planter 30 millions supplémentaires d'ici 2030. Au cours de la tournée, l'Envoyé spécial des États-Unis pour le climat Kerry a rencontré un certain nombre de parties prenantes du climat aux Émirats arabes unis qui ont souligné le rôle majeur que joue le pays dans le soutien des projets d'énergie propre pour faire face à l'impact du changement climatique et atténuer ses effets négatifs sur les écosystèmes et divers secteurs économiques. Les EAU jouent un rôle de pionnier dans l'action climatique aux niveaux régional et international.

Lors d'une conférence de presse au Jubail Mangrove Park, à Abou Dhabi, Dr. Al Jaber a déclaré: "Le monde attend une action concertée sur le climat en 2021. La visite de l'Envoyé spécial des États-Unis pour le climat Kerry montre l'engagement continu des EAU en faveur d'une action climatique progressive, que les EAU ont toujours considérée comme une opportunité de développer et de diversifier notre économie, en particulier à la lumière de ces temps difficiles et des efforts mondiaux pour réduire et atténuer les impacts négatifs de la pandémie sur les sociétés".

L'envoyé spécial des États-Unis pour le climat, John Kerry, est en visite à Abou Dhabi pour assister au premier dialogue régional sur le climat, organisé le 4 avril par les Émirats arabes unis. Le Dialogue réunira des hauts représentants de l'action climatique de la région MENA ainsi que du Royaume-Uni.

M. Al Jaber a ajouté: "Je suis ravi que l'Envoyé spécial des États-Unis pour le climat Kerry se soit joint à nous pour un important dialogue sur le climat avec des partenaires régionaux qui accélérera les progrès mondiaux vers les objectifs climatiques. Au cours des 15 dernières années, les EAU ont pris des engagements audacieux sur le changement climatique, aux niveaux national et international, et ont démontré leur capacité à y réagir. Pour l'avenir, nous espérons continuer à tirer parti de ces progrès pour transformer les engagements politiques en nouvelles solutions pratiques présentant des avantages économiques à long terme pour les Émirats arabes unis et la région MENA et le monde".

De son côté, John Kerry s'est réjoui de sa visite aux Emirats Arabes Unis, notant que cela faisait partie des efforts visant à faire de la Conférence nationale des parties sur le changement climatique (COP26) à Glasgow un succès et à "aborder la crise climatique avec le sérieux qu'elle exige".

"Je suis ravi d'avoir vu le plus grand champ solaire du plus grand projet solaire à site unique au monde, Noor Abu Dhabi. J'ai également écouté Dr. Al Jaber parler du plan des EAU visant à diriger le monde en termes de technologie ainsi que de l'atténuation des émissions. Il est remarquable de constater que les EAU tentent de diriger de nombreux autres pays dans la recherche de nouvelles technologies pour relever le défi climatique mondial et dans la transition vers la nouvelle économie face à cette crise.

Le premier dialogue régional sur le climat se concentrera sur les préparatifs nationaux et régionaux de la 26e session de la Conférence des Parties (COP26), prévue pour novembre 2021 à Glasgow, en Écosse. Les Émirats arabes unis ont été le premier pays de la région à signer l'Accord de Paris et le premier à soumettre une contribution déterminée au niveau national (CDN) à l'échelle de l'économie pour réduire les émissions par rapport au statu quo en 2030.

Les Émirats arabes unis jouent leur rôle pour se préparer à la COP26, estimant que le besoin d'une action climatique décisive est devenu encore plus grand dans un monde post-COVID. Les EAU ont toujours été à l'avant-garde de la mise en œuvre de programmes d'énergie renouvelable révolutionnaires, de la réduction des émissions de carbone et de la collaboration avec des organisations multilatérales pour façonner un avenir plus durable pour la région du Moyen-Orient et le reste du monde. Ces efforts ont commencé avec des investissements initiaux dans l'espace renouvelable il y a plus de quinze ans.

Les Émirats arabes unis ont envisagé à long terme qu'une transition énergétique était à venir et ont parié sur des technologies naissantes qui ont eu un sens commercial solide au fil du temps.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302923825

WAM/French