vendredi 14 mai 2021 - 11:16:01 M

L'envoyé américain pour le climat salue l'engagement des EAU en faveur de l'action climatique


ABOU DHABI, 9 avril 2021 (WAM) - L'envoyé présidentiel spécial des États-Unis pour le climat, John Kerry, a salué l'engagement démontré par les Émirats arabes unis (EAU) à adopter l'utilisation à grande échelle des ressources énergétiques renouvelables, affirmant que les dirigeants des Émirats arabes unis ont pris conscience de l'importance des sources d'énergie alternatives, "bien avant que cela ne devienne un sujet brûlant".

Kerry a fait ces remarques lors d'une table ronde virtuelle intitulée "Une année critique pour l'action climatique", dans le cadre des réunions de printemps de la Banque mondiale. Le panel, qui comprenait la directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Ivanova Georgieva, était modéré par Becky Anderson de CNN.

Kerry a souligné que les Émirats arabes unis avaient fait preuve d'un engagement ferme à contribuer à faire de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) à Glasgow du 1er au 12 novembre 2021 un succès.

"Ce qui m'a frappé, c'est l'engagement des EAU à aider à faire de Glasgow un succès. Ils ont appelé à de nouvelles réductions des émissions et ils ont accepté la responsabilité d'aider à la transition. Oui, ils vont continuer pendant un certain temps, en particulier avec le gaz, mais ils comprennent qu'il s'agit d'un changement à venir et qu'ils doivent diversifier leur économie", a-t-il déclaré.

Interrogé sur les messages clés qu'il a retenus du dialogue régional sur le climat à Abou Dhabi la semaine dernière, et sur la décision qui avait été prise avec le gouvernement des Émirats arabes unis, Kerry a déclaré: ce changement et pendant un certain nombre d'années, et bien avant que cela ne devienne le sujet brûlant qu'il est en ce moment, ils se sont déjà engagés dans une partie de cette diversification et de cet investissement dans les énergies renouvelables alternatives et maintenant bien plus encore".

Il a déclaré que le dialogue régional sur le climat auquel il a participé à Abou Dhabi, a montré un consensus parmi les pays sur le fait qu'ils sont affectés par le climat.

"Nous devons comprendre que cette décennie est une décennie critique de décisions et ce qui est ressorti des pourparlers à Abou Dhabi, c'est l'unité de ces pays en parlant de la façon dont leur pays est aujourd'hui affecté par le climat".

Il a également souligné les perspectives d'avenir de l'hydrogène en tant que carburant alternatif à énergie propre.

"J'ai le sentiment que beaucoup de gens commencent à regarder haut l'hydrogène parce qu'il est abondant et si vous pouvez le produire avec moins d'intensité énergétique, cela pourrait être un domaine majeur de l'avenir. Il y a une course en cours et c’est une course bienvenue. Nous avons besoin d'une course jusqu'en 2030", a-t-il conclu.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395302925873

WAM/French