mardi 15 juin 2021 - 10:47:07 P.

Président de l'ABCC : Les EAU peuvent servir de passerelle pour le Brésil vers les principaux marchés arabes, européens et asiatiques


Doubaï, 9 mai 2021 (WAM) – Le président de la Chambre de commerce arabo-brésilienne (ABCC), Osmar Chohfi, a salué les réalisations des EAU dans le développement de l'infrastructure logistique et des villes intelligentes.

Dans une interview accordée à l'Agence de presse des Emirats (WAM), M. Chohfi a noté que les environnements d'affaires et d'investissement sophistiqués et attrayants, notamment par la mise en œuvre de systèmes de demande de licence commerciale, tels que la plateforme "Invest in Doubaï", l'interdiction de la double imposition sur les investissements et la construction d'une infrastructure de zone franche de haut niveau ont renforcé le contexte positif des relations du pays avec le Brésil.

Il a expliqué que ces initiatives ont également "établi des structures solides pour une alliance future plus dynamique entre le Brésil et les EAU".

"Grâce à leurs infrastructures logistiques de classe mondiale, à leurs zones franches, à leur situation géographique stratégique et à leurs divers accords commerciaux internationaux, les EAU peuvent également servir de passerelle pour permettre au Brésil d'accéder à d'autres grands marchés arabes et à des pays clés d'Europe, d'Asie et même d'Amérique du Nord.

En outre, le Brésil, grâce à ses liens commerciaux avec les EAU, a la possibilité de tirer parti de la demande mondiale croissante de produits halal", a déclaré M. Chohfi.

Il poursuit : "Nous savons que Doubaï et les EAU sont reconnus comme une plaque tournante pour les investissements dans la région en raison de plusieurs facteurs.

En choisissant d'implanter leur entreprise dans le pays, les investisseurs mondiaux sont attirés par divers aspects tels que la qualité de vie, un engagement fort en faveur de la technologie et du développement durable, des centres urbains modernes et des efforts pour construire un avenir plus prospère. Le fait que le gouvernement des Emirats arabes unis soit constamment à la recherche de moyens innovants pour créer un environnement commercial plus favorable afin de générer une nouvelle valeur et d'attirer constamment un plus grand nombre d'investisseurs et les meilleurs talents internationaux est également un atout."

" Le Brésil, en particulier ses grandes villes, a beaucoup à apprendre de Doubaï, des Emirats arabes unis et du reste de la région arabe en ce qui concerne le développement des villes intelligentes et l'amélioration d'autres secteurs prioritaires. A ce titre, une partie de notre mission à la Chambre de commerce arabo-brésilienne est de faciliter la coopération entre le monde arabe et le Brésil, que ce soit dans le partage d'expériences, dans le développement conjoint de solutions, y compris les technologies de l'agriculture et de la production alimentaire, dans l'échange de produits et de services, et dans la promotion de la culture et des loisirs, entre autres", a-t-il ajouté.

Chohfi a noté que l'ABCC cherche à établir de nouvelles voies pour renforcer sa coopération technique et ses accords commerciaux, promouvoir les villes intelligentes et augmenter les activités d'investissement.

Commentant les lois récemment publiées par les EAU pour encourager et attirer les investissements et soutenir les investisseurs, Chohfi a déclaré qu'elles renforceront davantage les liens commerciaux du pays avec le Brésil, notant que la disposition autorisant la propriété étrangère à cent pour cent dans la production de blé, de maïs, d'orge, de légumineuses, de canne à sucre et de fleurs conduira à des relations économiques plus diversifiées entre le Brésil et les EAU.

"Cela renforcera également la position de ce pays en tant que maillon important de la chaîne d'approvisionnement mondiale grâce à ses nombreuses zones franches modernes", a-t-il ajouté.

L'agro-industrie et le secteur de l'alimentation et des boissons du Brésil sont des domaines prioritaires dans les relations commerciales du pays avec les EAU. Un grand potentiel reste inexploité, en particulier dans l'agriculture, ainsi que dans les domaines des applications et solutions numériques tels que les technologies financières, l'agro-technologie et les technologies de la santé. La présence locale d'un plus grand nombre d'entreprises brésiliennes dans les secteurs de la mode, de la beauté et des soins personnels offrira également des opportunités majeures, en particulier avec l'augmentation attendue du tourisme international.

A l'ABCC, nous sommes sur le point de lancer le projet Lab CCAB, qui consiste en un incubateur pour les startups qui tentent de pénétrer le marché arabe.

Les récentes mesures prises par les Emirats arabes unis pour ouvrir leur économie aux investisseurs permettront d'emprunter une voie plus rapide et plus efficace vers l'établissement de relations plus solides avec le Brésil.

L'année dernière, les Emirats arabes unis étaient la première destination des exportations brésiliennes parmi les pays arabes et la quatrième pour les importations brésiliennes. Pour le commerce mondial total du Brésil, les Emirats arabes unis se sont classés 24ème pour les exportations totales et 37ème pour les importations totales, également en 2020.

En 2020, le Brésil a exporté des marchandises d'une valeur de 2,06 milliards d’USD vers les Emirats arabes unis. Ses importations se sont élevées à 733,99 millions d’USD au cours de la même période. Et le flux commercial total a atteint 2,79 milliards d’USD.

La valeur des échanges entre le Brésil et les EAU a atteint 430,98 millions d’USD au cours des trois premiers mois de 2021. Le Brésil a exporté 352,20 millions d'USD et importé 78,78 millions d'USD vers et depuis les EAU au cours du premier trimestre de cette année.

Les EAU étaient la quatrième principale destination des exportations brésiliennes parmi les Etats arabes et la sixième source d'importations brésiliennes entre janvier et mars 2021. Au niveau mondial, les EAU se sont classés au 34ème rang pour les exportations totales et au 55ème rang pour les importations totales au cours de la même période.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302933709

WAM/French