mardi 28 septembre 2021 - 2:05:14 P.

Le programme d'art public d'Expo 2020 dévoile la première œuvre d'art permanente


DOUBAÏ, 4 juillet 2021 (WAM) – Une énorme sculpture irisée en forme de forage pétrolier de l'artiste koweïtienne Monira Al Qadiri a lancé le Programme d'art public de l'Expo 2020 de Doubaï, qui réunit 11 artistes de premier plan des Emirats arabes unis, de la région et du monde entier.

Aux côtés d'Al Qadiri, les artistes mandatés sont Hamra Abbas, Afra Al Dhaheri, Shaikha Al Mazrou, Abdallah Al Saadi, Asma Belhamar, Olafur Eliasson, Nadia Kaabi-Linke, Khalil Rabah, Yinka Shonibare et Haegue Yang.

Les 11 œuvres d'art contemporain formeront un parcours créatif autour des espaces publics de l'Expo 2020 et vivront en tant que partie intégrante de la future ville de District 2020. Première exposition d'art permanente en plein air organisée dans les Emirats arabes unis, elle laissera un impact durable dans le cadre de l'héritage de la prochaine exposition universelle, apportera une contribution passionnante à la scène artistique dynamique et florissante des Emirats arabes unis et renforcera la position de Doubaï sur la carte culturelle mondiale.

Le programme d'art public de l'Expo 2020 de Doubaï s'inspire de l'œuvre majeure du célèbre mathématicien, astronome et physicien arabe Ibn Al Haytham, le Livre de l'optique, écrit au 11ème siècle.

Ibn Al Haytham a été appelé "le père de l'optique moderne" pour ses théories importantes et ses principes fondamentaux de l'optique et de la perception visuelle.

Le programme offre un prisme pour voir les créations artistiques contemporaines et un contexte qui permet d'explorer l'aspect philosophique des théories d'Ibn Al Haytham sur la perception visuelle, notamment ses définitions de la vision, de la reconnaissance et de l'impossibilité d'envisager une image complète de la réalité en soi sans le pouvoir de l'imagination.

"Nous sommes ravis de lancer le programme d'art public avec Chimera de l'artiste Monira Al Qadiri. Sa sculpture audacieuse, avec sa taille agrandie et sa couleur réfléchissante, donne l'impression d'une créature futuriste venue de l'espace. A travers cette sculpture, l'artiste tente de fusionner les ères pré et post-pétrole en un seul corps. Elle crée des liens esthétiques entre les perles et le pétrole, à travers leur couleur, leur matérialité, leur symbolisme, leur écologie et leur économie, afin de réimaginer le passé, le présent et l'avenir de la région du Golfe au sens large", a déclaré Tarek Abou El Fetouh, conservateur de l'art public, Expo 2020 à Doubaï.

L'Expo 2020 se déroulera du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022, invitant les visiteurs des quatre coins du monde à découvrir un large éventail d'initiatives culturelles et artistiques destinées à élargir les horizons et à rapprocher les personnes, les communautés et les nations.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302949743

WAM/French