jeudi 02 décembre 2021 - 7:45:35 M

L'Agence spatiale des EAU annonce une nouvelle mission interplanétaire émiratie

  • 20211005mh0n1_7000
  • 20211005mh0n1_6815
  • 20211005hkdsc_2370
  • ضمن مشاريع الخمسين .. الإمارات تعلن عن مهمة فضائية جديدة لاستكشاف كوكب الزهرة وحزام الكويكبات في المجموعة الشمسية
  •  بن راشد ومحمد بن زايد (9) (large).jpg
  • ضمن مشاريع الخمسين .. الإمارات تعلن عن مهمة فضائية جديدة لاستكشاف كوكب الزهرة وحزام الكويكبات في المجموعة الشمسية
  • ضمن مشاريع الخمسين .. الإمارات تعلن عن مهمة فضائية جديدة لاستكشاف كوكب الزهرة وحزام الكويكبات في المجموعة الشمسية
  • 20211005hkdsc_4813
vidéo photos

ABOU DHABI, 5 octobre 2021 (WAM) – L'Agence spatiale des Emirats arabes unis a annoncé aujourd'hui le lancement d'une nouvelle mission interplanétaire émiratie, conçue pour accélérer encore les capacités d'ingénierie, de recherche scientifique et d'exploration spatiales de la jeune nation et pour stimuler l'innovation et les opportunités dans le secteur privé du pays.

L'annonce a été faite lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté le vice-président, premier ministre et dirigeant de Doubaï, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid Al Maktoum et le prince héritier d'Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des Emirats arabes unis, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan, qui s'est déroulée au palais Qasr Al Watan à Abou Dhabi.

A cette occasion, Son Altesse Cheikh Mohamed ben Rachid a déclaré : "Nous avons fixé nos yeux sur les étoiles parce que notre voyage vers le développement et le progrès n'a pas de limites, pas de frontières et pas de limitations. Aujourd'hui, nous investissons dans les générations à venir."

"Avec chaque nouvelle avancée que nous réalisons dans l'espace, nous créons des opportunités pour les jeunes ici sur terre", a-t-il ajouté.

Construite sur la base des connaissances et de l'expérience acquises lors de la mission Emirates Mars Mission (EMM), la nouvelle mission impliquera une participation importante des entreprises du secteur privé émirati. Son lancement est prévu en 2028, avec pour objectif principal l'exploration de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter, d'où proviennent la plupart des météorites qui frappent la Terre.

Son Altesse Cheikh Mohamed ben Zayed a déclaré : "Cette nouvelle mission permet de tester et d'étendre les capacités de la jeunesse émiratie à réaliser l'ambition de Zayed d'explorer l'espace. Nous sommes certains que nos talentueux ingénieurs locaux et nos institutions universitaires et de recherche, qui ont jusqu'à présent fait des bonds en avant dans le développement de notre secteur spatial, sont bien équipés pour relever ce nouveau défi audacieux."

Ont également assisté à l'événement Son Altesse Cheikh Hamdan ben Mohamed ben Rachid Al Maktoum, prince héritier de Doubaï et président du Conseil exécutif de Doubaï, Son Altesse Cheikh Maktoum ben Mohamed ben Rachid Al Maktoum, vice-premier ministre et ministre des finances de Doubaï, Son Altesse le lieutenant-général Cheikh Saakachid Al Maktoum, président du Conseil exécutif de Doubaï, Son Altesse, vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur, Son Altesse Mansour ben Zayed Al Nahyan, vice-premier ministre et ministre des Affaires présidentielles, ainsi qu'un certain nombre de ministres et de fonctionnaires.

Le vaisseau spatial entreprendra un voyage de 3,6 milliards de kilomètres sur cinq ans, au cours duquel il effectuera des manœuvres d'assistance à la gravité en orbitant d'abord autour de Vénus, puis de la Terre, afin d'acquérir la vitesse nécessaire pour atteindre la ceinture principale d'astéroïdes, située au-delà de Mars. Sa trajectoire autour de Vénus l'amènera à une proximité du soleil de 109 millions de kilomètres, ce qui nécessitera une protection thermique importante, et à la distance la plus éloignée du soleil de 448 millions de kilomètres, ce qui exigera des niveaux élevés d'isolation et un fonctionnement du vaisseau spatial avec des niveaux minimaux d'énergie solaire disponible.

Au cours de son voyage, il étudiera sept astéroïdes de la ceinture principale. Il sera construit en utilisant l'héritage substantiel et la propriété intellectuelle (IP) acquis lors du développement de la mission Emirates Mars et de sa sonde Hope Probe, actuellement en orbite autour de Mars et recueillant des données uniques sur la composition atmosphérique de Mars et ses interactions.

La ministre d'Etat chargée des sciences avancées et présidente de l'Agence spatiale des Emirats arabes unis, Sarah bent Youssef Al Amiri, a déclaré : "Notre objectif est clair : accélérer le développement de l'innovation et des entreprises fondées sur la connaissance dans les Emirats. Cela ne peut se faire en restant dans un état stationnaire, cela nécessite des sauts d'imagination, de foi et la poursuite d'objectifs qui vont au-delà de la prudence ou de la méthode. Lorsque nous nous sommes lancés dans la mission martienne des Emirats, nous avons entrepris une tâche de six ans qui était de l'ordre de cinq fois plus complexe que les satellites d'observation de la terre que nous développions. Cette mission est de l'ordre de cinq fois plus complexe que l'EMM".

La mission effectuera sa première approche planétaire en orbite autour de Vénus à la mi-2028, suivie d'une orbite proche de la Terre à la mi-2029. Elle effectuera son premier survol d'un objet de la ceinture principale d'astéroïdes en 2030, puis observera un total de sept astéroïdes de la ceinture principale avant son atterrissage final sur un astéroïde situé à 560 millions de kilomètres de la Terre en 2033. Les Emirats deviendront ainsi la quatrième nation à faire atterrir un vaisseau spatial sur un astéroïde.

La mission présente des défis considérables qui vont au-delà de l'EMM en termes de conception et d'ingénierie de l'engin spatial, de navigation interplanétaire et d'intégration de systèmes complexes, exigeant de nouveaux niveaux de performance de ses systèmes de communication, d'alimentation et de propulsion, ainsi qu'un contrôle intensif de la mission. Les objectifs scientifiques précis et les instruments qui seront déployés au cours de la mission seront annoncés à la mi-2022.

La mission sera développée en partenariat avec le Laboratoire de physique atmosphérique et spatiale (LASP) de l'Université du Colorado, à Boulder. Le LASP a été le principal partenaire de transfert de connaissances pour l'EMM, apportant plus de soixante-dix ans d'expérience dans la conception et le développement d'engins spatiaux et d'instruments, et contribuant à conseiller, former et développer l'équipe d'ingénieurs, de développeurs de logiciels et de scientifiques émiratis qui ont travaillé sur l'EMM, et dont beaucoup continueront à travailler sur cette nouvelle mission.

Cinq initiatives sont lancées autour de la nouvelle mission par l'Agence spatiale des Emirats arabes unis pour accélérer le développement du secteur spatial des Emirats : un programme entièrement financé pour créer des entreprises émiraties du secteur spatial, un accès prioritaire aux contrats et aux marchés publics pour la mission par les entreprises émiriaties, un programme de formation professionnelle pour former les jeunes Emiratis à l'assemblage des composants et à l'ingénierie des sous-systèmes spatiaux, un programme pour réunir les universités et les centres de recherche locaux et internationaux pour travailler sur la mission, notamment le LASP et l'Université des Emirats.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302977188

WAM/French