dimanche 26 juin 2022 - 10:16:05 M

Le Commandant du CENTCOM : Les Etats-Unis vont aider les EAU à améliorer leur système de défense aérienne et à arrêter les drones avant leur lancement

vidéo photos

Par Binsal Abdulkader ABOU DHABI, 8 février 2022 (WAM) – Le système de défense aérienne des EAU a été très efficace pour contrecarrer les récentes attaques de missiles sur le pays, néanmoins, les Etats-Unis travailleront avec les EAU pour améliorer encore le système, a déclaré un haut commandant militaire américain à l'Agence de presse des Emirats (WAM) lundi.

Le commandant du Commandement central des Etats-Unis (CENTCOM), le général Kenneth F. McKenzie, a ajouté dans une interview exclusive que les Etats-Unis travaillent avec les EAU et d'autres partenaires régionaux et mondiaux pour développer des solutions plus efficaces pour arrêter les attaques de drones, avant même qu'elles ne soient lancées.

"Nous sommes heureux de constater que le THAAD [le système de défense terminal à haute altitude construit par les Etats-Unis] a été utilisé avec succès par les EAU lors des deux premières utilisations de combat de ce système. C'est donc une très bonne chose, et je sais que cela envoie un message fort de réassurance à tous les habitants des EAU. Nous continuerons à travailler avec les EAU pour améliorer encore ce système à l'avenir", a déclaré le général McKenzie, qui est en visite officielle aux EAU.

Sa visite intervient à la suite d'attaques terroristes menées par la milice Houthi contre des cibles civiles dans les EAU. Le ministère de la défense des EAU avait annoncé en janvier que ses forces de défense aérienne avaient intercepté et détruit des missiles lancés par le groupe terroriste Houthi.

Le 2 février, le ministère a déclaré avoir intercepté et détruit trois drones "hostiles" qui avaient pénétré dans l'espace aérien des EAU.

Une solution pour lutter contre les attaques de drones : Le général McKenzie, qui supervise les forces américaines au Moyen-Orient, a ajouté : "Nous travaillons avec nos partenaires ici dans la région et avec l'industrie aux Etats-Unis pour développer des solutions qui fonctionneraient contre les drones. Nous aimerions travailler contre les drones ce que nous appelons 'Left of Launch', [ce qui signifie] avant qu'ils ne puissent être lancés".

Un tel système sera capable de détecter le lancement des drones, de les voir et de perturber leur vol.

"Et si vous ne pouvez pas faire cela, vous serez certainement en mesure de les abattre lorsqu'ils atteignent leur cible prévue", a-t-il expliqué.

"Dans tous ces domaines, nous travaillons avec nos amis à l'échelle internationale ainsi qu'avec des industries aux Etats-Unis pour devenir plus efficaces dans ce domaine."

Une armée professionnelle rend les EAU sûrs et sécurisés : Il a souligné que sa visite était "une excellente occasion d'assurer les Emirats arabes unis de l'amitié et du soutien continus des Etats-Unis d'Amérique".

Bien que les attaques contre les EAU soient très préoccupantes pour les Etats-Unis, "je pense que les EAU ont l'une des armées les plus professionnelles de la région. Ils sont très bien dirigés, et je pense que les EAU sont un endroit très sûr et sécurisé", a souligné le commandant.

Soutien militaire immédiat des Etats-Unis aux EAU : "Alors même que les EAU ont été attaqués, les Etats-Unis ont réagi rapidement et promptement pour aider un vieil ami. Nous avons amené un destroyer à missiles guidés, l'USS Cole, qui dispose de capacités de défense contre les missiles balistiques. Il patrouillera dans les eaux des EAU, travaillant en étroite collaboration avec les défenseurs aériens des EAU pour protéger leur nation", a-t-il affirmé.

"Et puis en plus, au cours de la semaine prochaine environ, nous allons faire venir un escadron de chasseurs F-22, les meilleurs chasseurs de supériorité aérienne au monde. Ils travailleront également avec leurs partenaires des EAU pour aider à défendre la nation. Nous pensons donc qu'il s'agit simplement d'un ami qui en aide un autre en temps de crise."

Impact de l'étiquette terroriste des Houthis et de l'assassinat d'un chef d'ISIS : Interrogé sur les rapports du gouvernement des Etats-Unis qui envisagent de redésigner les Houthis comme une organisation terroriste et sur l'impact possible d'une telle décision, le général McKenzie a répondu : "Je laisse les questions sur la désignation des Houthis aux diplomates. Mais je vous dirais ceci - les Houthis se comportent de manière imprudente et irresponsable puisqu'ils ont attaqué les EAU et qu'ils ont continué à attaquer le Royaume d'Arabie saoudite."

A propos de l'assassinat du chef de Daesh, Abu Ibrahim al-Hashimi al-Qurayshi, lors d'un raid antiterroriste américain dans le nord-ouest de la Syrie mercredi, McKenzie a déclaré : "Je pense qu'en retirant le chef international d'ISIS [ou de Daesh] de la table, il leur est difficile de coordonner leurs activités à travers le monde. Et certainement, alors que les aspects régionaux d'ISIS resteront, il sera plus difficile pour eux de coordonner leurs activités à travers les continents."

A la question de savoir si la menace de voir Daesh former un réseau mondial a été contrecarrée par son assassinat, il a répondu : "Non, je ne pense pas qu'elle ait été éliminée. Je pense que cette menace sera présente pendant longtemps. Notre objectif face à cette menace n'est pas d'avoir un avenir sans effusion de sang ou sans violence, car tragiquement, je ne pense pas que cela soit possible."

Le commandant du CENTCOM a expliqué que les Etats-Unis veulent contenir la menace de Daesh "localement et régionalement" afin que leurs forces de sécurité puissent "les traiter sur place plutôt que de leur permettre de se coordonner à travers le monde, et de monter des attaques importantes et spectaculaires."

Situation en Afghanistan : Les Etats-Unis surveillent l'Afghanistan de très près, a déclaré M. McKenzie.

Ils s'inquiètent surtout de la capacité de Daesh Khorasan, une filiale régionale, et d'Al-Qaïda à organiser des attaques de grande envergure contre les Etats-Unis et leurs alliés. "C'est ce que nous recherchons lorsque nous nous intéressons à l'Afghanistan. C'est la principale préoccupation que nous avons en ce moment."

McKenzie a été promu à son grade actuel et a pris le commandement du Commandement central des Etats-Unis en mars 2019. En juillet 2017, il a été nommé directeur de l'état-major interarmées. En octobre 2015, il a été affecté à l'état-major interarmées pour occuper le poste de directeur, J-5, Plans et politiques stratégiques, état-major interarmées.

Auparavant, il avait été promu lieutenant-général et avait pris le commandement des Forces du Corps des Marines des Etats-Unis, Commandement central, en juin 2014.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395303018778

WAM/French