dimanche 25 septembre 2022 - 2:26:17 M

Dubaï consolide son statut de capitale mondiale du Web3

  • حمدان بن محمد: بتوجيهات محمد بن راشد.. دبي تولي قطاع المشاريع الصغيرة والمتوسطة اهتماماً كبيراً
  • دبي ترسّخ مكانتها مركزاً عالمياً للأصول الرقمية ببيئة تشريعية متطورة وبنية تحتية تقنية عالية الكفاءة والاعتمادية

DUBAI, 2 août 2022 (WAM) -- Le récent lancement de la stratégie Metaverse de Dubaï par le prince héritier et président du Conseil exécutif de Dubaï, Son Altesse Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rachid Al Maktoum, positionne la ville comme un pionnier mondial offrant au monde l'écosystème le plus avancé et le plus connecté où la communauté métaverse peut prospérer dans un environnement dynamique et propice.

Cette décision consolide le statut de Dubaï en tant que capitale mondiale des technologies de pointe, principalement l'intelligence artificielle (IA) et le Web3.

Dubaï abrite déjà plus de 1 000 entreprises du secteur du métaverse et de la blockchain. À mesure que la ville attire de nouveaux acteurs, la contribution actuelle du secteur de 500 millions de dollars américains à l'économie devrait augmenter de manière significative. La stratégie Dubai Metaverse vise à soutenir plus de 40 000 emplois virtuels d'ici 2030 et à ajouter 4 milliards de dollars à l'économie de Dubaï en cinq ans.

L'émirat progresse rapidement avec sa stratégie de métaverse, annonçant la formation d'un comité supérieur pour les technologies futures et l'économie numérique présidé par Cheikh Hamdan. L'objectif du comité est de consolider le statut de Dubaï en tant que pôle mondial de l'économie numérique.

Le comité concevra des politiques, analysera les tendances et supervisera la mise en œuvre de stratégies liées à l'économie numérique et aux technologies futures, y compris le métaverse, l'IA, la blockchain, le Web3, la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR), l'Internet des objets (IoT), centres de données et cloud computing.

L'Autorité de régulation des actifs virtuels (VARA), spécialiste de Dubaï, a formulé un modèle Test-Adapt-Scale qui s'est avéré être une proposition convaincante pour les entreprises de l'économie mondiale du futur. Le modèle est un pôle d'attraction pour les entreprises à forte valeur ajoutée et axées sur la technologie qui migrent vers Dubaï. La ville cherche à devenir l'une des 10 premières économies métavers et un pionnier mondial dans l'adoption de solutions numériques, visant à multiplier par cinq le nombre d'entreprises de blockchain.

Parmi les acteurs importants qui s'installent à Dubaï pour rejoindre le régime exclusif de la VARA ouvert à un nombre limité de licenciés figurent certaines des bourses d'actifs virtuels les plus importantes et les plus crédibles au monde, telles que Binance, FTX, crypto.com, Coinbase et Bybit. Cela s'ajoute aux icônes de la finance traditionnelle offrant des solutions DeFi (finance décentralisée) comme Galaxy Digital, Komainu et Brevan Howard, des fournisseurs de services de cryptographie natifs et des entreprises d'actifs virtuels locales comme BitOasis et CoinMENA.

Les experts envisagent Web3 comme la version décentralisée et démocratisée de Web2, l'itération actuelle d'Internet. Beaucoup pensent qu'il inclura des plateformes de médias sociaux, des moteurs de recherche et des places de marché "appartenant au public", remplaçant le format actuel "appartenant à l'entreprise".

Le leadership du métaverse de Dubaï est la première et la seule juridiction au monde à avoir la prévoyance de mettre en place un régulateur dédié aux actifs virtuels. En mars de cette année, le vice-président, premier ministre et gouverneur de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a approuvé la loi sur les actifs virtuels (VAL) de Dubaï et a établi le VARA, cimentant fermement le leadership de Dubaï dans le secteur. La loi garantit la protection indispensable des investisseurs, la sécurité économique et la transparence du marché, soutenues par des enregistrements de transactions entièrement traçables et ineffaçables.

Le directeur général de l'Autorité du Centre Mondial de Commerce de Dubaï, qui abrite VARA, Helal Al Marri, a déclaré : "Les actifs virtuels transforment le monde financier et devraient être les principaux moteurs de la future économie mondiale. Le régime VARA est structuré pour catalyser collaboration et donner la priorité à la protection du public".

Dubaï est un pionnier dans plusieurs secteurs d'activité de la nouvelle ère comme la FinTech et le commerce électronique. Le Digital Cities Index 2022 de The Economist classe Dubaï au premier rang au Moyen-Orient et au 18e rang mondial. Au sein de l'indice, Dubaï fait partie du Top 10 de la finance numérique.

Depuis sa création, VARA s'emploie à forger un écosystème favorable et à identifier une liste très sélective de participants mondiaux parmi les centaines d'acteurs de l'industrie qu'elle attire.

Il est rendu possible par des partenariats avec certains des acteurs les plus reconnus au monde comme Chainalysis, Elliptic, AnChain et Coinfirm. La société de services financiers Fintonia Group, l'application de crypto-trading OKX et le courtage numérique GCEX ont récemment annoncé leurs lancements à Dubaï après avoir reçu des licences provisoires d'actifs virtuels de VARA.

Pour sa part, OKX, a rejoint ses échanges mondiaux entre pairs pour déplacer son siège régional à Dubaï. Dans le même temps, Fintonia prévoit d'élargir son équipe à Dubaï et de fournir des services de gestion de trésorerie et de bilan sur mesure aux Token Foundations, aux protocoles, aux mineurs de Bitcoin et à d'autres grands détenteurs d'actifs numériques, a indiqué la société.

Reconstituer le puzzle réglementaire Avec VARA et VAL, Dubaï est désormais à la pointe de l'industrie des actifs virtuels et continue de jouer un rôle essentiel dans sa croissance, son évolution et son avenir réglementaire.

Faisant partie du puzzle politique et réglementaire, la stratégie et le métaverse de Dubaï et la stratégie de blockchain de Dubaï visent à positionner Dubaï comme un centre mondial pour les technologies en évolution. La stratégie de la blockchain de Dubaï est l'une des nombreuses initiatives avec 24 cas d'utilisation de la blockchain actuellement mis en œuvre dans huit secteurs industriels clés, notamment la finance, l'éducation et l'immobilier.

L'industrie a connu une augmentation des capitaux institutionnels et individuels. Au sein des actifs numériques, le marché de la cryptographie connaît une croissance particulièrement rapide. Le volume total des transactions est passé à 15,8 billions de dollars en 2021, en hausse de 567% par rapport aux totaux de 2020, selon Chainalysis. La société de recherche Technavio s'attend à ce que la taille du marché mondial des NFT augmente de 147,24 milliards de dollars entre 2021 et 2026 à un TCAC de 35,27 %.

Avec plusieurs des leaders et des start-ups prometteuses de Web3 qui s'installent à Dubaï, la ville attire également les talents mondiaux les plus brillants dans ce domaine.

L'écosystème des actifs virtuels de Dubaï L'émirat abrite trois zones franches dédiées à l'écosystème du Web3 et de la cryptographie : le Centre Mondial de Commerce de Dubaï (DWTC), le Centre financier international de Dubaï (DIFC) et le Centre du Dubai Multi Commodities (DMCC Crypto).

Le président exécutif et PDG de DMCC, Ahmed bin Sulayem, a déclaré : "Les actifs numériques jouent un rôle de plus en plus important dans le mandat de DMCC pour stimuler le commerce à travers Dubaï. Aujourd'hui, il abrite plus de 400 des entreprises de cryptographie des Émirats arabes unis –plus d'un tiers– le DMCC Crypto Center offre un écosystème complet pour faciliter le développement et l'adoption des technologies cryptographiques et blockchain".

En tant que zone franche relativement nouvelle créée en 2015, l'environnement d'exploitation réglementaire et concurrentiel de DWTCA est conçu pour faciliter la croissance de l'écosystème des actifs virtuels à Dubaï. VARA, responsable de l'octroi de licences et de la réglementation du secteur des actifs virtuels sur le continent et les territoires de la zone franche de Dubaï (à l'exclusion du DIFC), est liée à l'Autorité de DWTC, qui vise à devenir une zone dédiée aux entreprises d'actifs virtuels réglementés.

L' Autorité des services financiers de Dubaï (DFSA), l'organisme de réglementation de la zone franche DIFC, supervise la réglementation des jetons d'investissement, mais ne réglemente aucun autre type d'actifs cryptographiques, y compris les crypto-monnaies, les actifs virtuels ou les actifs numériques.

Plaque tournante pour les entreprises à fort potentiel et tournées vers l'avenir L'emplacement de Dubaï en tant que plaque tournante de l'innovation reliant l'Est et l'Ouest lui permet d'offrir un accès inégalé aux économies à la croissance la plus rapide du monde.

Centre financier mondial traditionnel, Dubaï est bien équipé en tant que conduit sûr et hautement réglementé pour des milliards de dollars de transactions entre l'Est et l'Ouest.

Dubaï accueille désormais également des événements majeurs du secteur tels que ETHDubai et Binance Blockchain Week, qui ont vu des centaines d'entrepreneurs, d'experts et de passionnés internationaux du Web3 participer à des discussions au coin du feu et à des tables rondes en mars de cette année.

Prévue au Musée du futur en septembre de cette année, l'Assemblée du métaverse de Dubaï réunira des experts régionaux et internationaux à Dubaï. Plus de 300 experts mondiaux, décideurs, leaders d'opinion et décideurs de plus de 40 organisations exploreront comment la technologie révolutionnaire du métaverse peut être déployée dans des secteurs vitaux pour créer un avenir et une qualité de vie meilleurs pour l'humanité.

Avec Dubaï qui abrite désormais une grande communauté de start-ups innovantes qui façonnent l'avenir de la finance, elle s'est lancée dans une nouvelle mission pour conquérir la nouvelle frontière économique. Ses progrès technologiques continus et ses investissements dans les infrastructures devraient maintenir son statut de capitale mondiale du Web3.

Traduit par: Mervat Mahmoud.

http://wam.ae/en/details/1395303071411

WAM/French